Les codes d’anomalie d’essai d’inspection/maintenances sont maintenant des codes d’anomalie permanents

Les codes d’anomalie d’essai d’inspection/maintenance, communément désignés comme des codes permanents, sont des codes qui commandent actuellement le témoin d’anomalie (MIL) et qui sont stockés dans la mémoire non volatile d’un module de commande électronique (Fig. 3). Ces codes d’anomalie, qui sont d’abord apparus sur les modèles GM 2010 et ont été nécessaires sur tous les modèles GM 2012 et ultérieurs, ne peuvent pas être effacés avec un analyseur-contrôleur ou en débranchant l’alimentation du module de commande, ce qui en fait des codes « permanents ».

Fig 3

Les données sur les codes d’anomalie visent à éviter qu’un véhicule soit soumis aux vérifications d’inspection/maintenance requises par certains États/provinces ou gouvernements locaux pour le renouvellement des plaques d’immatriculation en cas de problème lié aux émissions. Comme ces codes permanents ne peuvent pas être effacés par le débranchement de la batterie ou avec un analyseur-contrôleur, la présence de ces codes d’anomalie pendant l’inspection sans que le témoin d’anomalie soit illuminé indique que les réparations appropriées n’ont pas été vérifiées par le système de diagnostic embarqué (OBD II). Un véhicule peut uniquement réussir une inspection avec un analyseur-contrôleur, qui permet de confirmer qu’aucun code permanent n’est présent.

Tout code d’anomalie qui entraîne l’illumination du témoin d’anomalie peut être un code permanent, y compris les codes d’anomalie établis par des modules de commande autre que l’ECM.

 

Nouvelle désignation dans les renseignements techniques (SI) et dans GDS 2

Dans le passé, certains techniciens pourraient avoir eu une mauvaise perception à l’égard de la désignation des codes d’anomalie d’essai d’inspection et de maintenance et des codes permanents. Ces termes sont interchangeables. L’utilisation la plus répandue dans les concessionnaires semble être code d’anomalie « permanent », alors que le terme code d’anomalie d’essai d’inspection/maintenance est utilisé dans les renseignements techniques et dans GDS 2.

Par conséquent, la désignation des codes d’anomalie d’essai d’inspection et de maintenance est remplacée par le terme code d’anomalie permanent dans les renseignements techniques et dans GDS 2. Toutes les références aux codes d’anomalie d’essai d’inspection et de maintenance seront maintenant remplacées par le terme code d’anomalie permanent.

 

Suppression des codes d’anomalie permanents

Les codes d’anomalie permanents sont supprimés par le système OBD II si l’algorithme interne du code d’anomalie réussit l’essai et que le témoin d’anomalie ne reçoit plus de commande d’illumination. Le code d’anomalie permanent s’efface du module de commande une fois que le contact a été coupé (hors tension).

– Merci à Chris Henley et Morgan Chemello

Exécuter Techline Connect en tant qu'administrateur pour recevoir les mises à jour automatiquement